Un «tropisme francophile» venu de Belgique

La reine Elizabeth II comprend et s’exprime très bien en français et possède, selon l’expression de Marc Roche, « un tropisme francophile ». C’est à une noble belge qu’elle le doit : la vicomtesse Marie-Antoinette de Bellaigue, née Willemin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct