Energie: Resa se sent déjà un peu à l’étroit dans son costume de GRD

«
Nous sommes prêts à relever de nouveaux défis, dans le souci de l’intérêt général
», assure Gil Simon.
« Nous sommes prêts à relever de nouveaux défis, dans le souci de l’intérêt général », assure Gil Simon. - Dominique Duchesnes

ENTRETIEN

Il y a un peu plus d’un an, Resa redevenait une intercommunale, coupant les ponts avec son ancienne maison-mère Nethys. Désormais contrôlé par les communes liégeoises et la Province de Liège au travers d’Enodia, le gestionnaire du réseau de distribution de gaz et d’électricité (GRD), souvent qualifié de vache-à-lait du groupe, a entamé un « important travail de redéfinition de (ses) valeurs et de (ses) missions », rappelle son directeur général, Gil Simon. Avec à la clé un « plan stratégique 2020-2022 » qui liste les grands défis du GRD. Une abréviation que le patron voudrait d’ailleurs voir petit à petit disparaître au profit de celle de GSD, pour « gestionnaire de systèmes de distribution ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct