Pas de temps à perdre: la pression monte pour adopter un plan de relance européen

Ursula von der Leyen, depuis Bruxelles, et Angela Merkel, à Berlin, ont fait le point par visioconférence, ce jeudi
: «
Chaque jour compte
», a martelé la présidente de la Commission européenne.
Ursula von der Leyen, depuis Bruxelles, et Angela Merkel, à Berlin, ont fait le point par visioconférence, ce jeudi : « Chaque jour compte », a martelé la présidente de la Commission européenne. - AFP.

C’est un coup d’accélérateur. Un mini-sommet avant le sommet. La présidente de la Commission européenne a dégainé… l’article 324 des Traités. Ce dispositif offre à l’exécutif européen l’initiative de « convoquer » le Parlement et les capitales pour « rapprocher » les positions en vue d’accoucher d’un budget – et désormais du plan de relance post-Covid-19 qui lui est accolé. Et c’est ainsi qu’Ursula von der Leyen réunira mercredi de la semaine prochaine le président du Parlement européen Sassoli, la chancelière allemande Angela Merkel, dont le pays a pris ce 1er juillet la présidence tournante du Conseil, et Charles Michel, le président du Conseil européen, le cénacle des 27 chefs d’Etat ou de gouvernement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct