La crise du coronavirus aurait stimulé la sécurité alimentaire

Herman Diricks, patron de l’Afsca
: «
Nous sentons que les opérateurs de l’alimentation ont été tout particulièrement sensibilisés à l’hygiène
».
Herman Diricks, patron de l’Afsca : « Nous sentons que les opérateurs de l’alimentation ont été tout particulièrement sensibilisés à l’hygiène ». - Belga.

A toute chose malheur est bon. Ce proverbe s’applique aussi à la pandémie de coronavirus et aux mesures sanitaires contraignantes qu’elle a suscitées. Ainsi la crise a-t-elle donné un coup d’accélérateur au télétravail avec des bénéfices environnementaux à la clé. Elle a aussi valorisé la production de biens alimentaires et non alimentaires locaux, ce qui a donné des ailes aux circuits courts. Ce vendredi, en marge de la présentation de son rapport annuel 2019, l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) a mis en avant un autre bénéfice probable des mesures anti-Covid qui n’avait pas été évoqué jusque-là : un renforcement de la sécurité alimentaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct