Le patron du Voka au «Soir»: «L’immobilisme n’est plus possible»

Wouter De Geest
Wouter De Geest - Mathieu Folinvaux

C’est un Wouter De Geest passablement agacé par les jeux politiques de ces derniers jours qui nous a reçus dans les locaux du Voka à Bruxelles. Le patron des patrons flamands s’impatiente et tape du poing sur la grande table en répétant que « ça ne peut pas continuer comme ça ! ». Vu la catastrophe économique provoquée par le coronavirus, il veut un plan de relance pour la croissance, et au plus vite. Il parle d’un pacte national comme après la Deuxième Guerre mondiale, a priori avec le PS et la N-VA. Sinon, il ne le dira jamais cash, mais la Flandre qui bosse a déjà un autre scénario en tête pour son avenir et il est plutôt individualiste…

Comment avez-vous vécu ces trois derniers mois ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct