En campagne, Trump joue la carte blanche

En campagne, Trump joue la carte blanche
EPA.

S’il subsistait un doute, ce week-end de 4 juillet l’aura vite balayé : Donald Trump est bien entré en campagne. Si les discours prononcés par les présidents américains à l’occasion de la fête nationale ont traditionnellement des accents rassembleurs, ceux du milliardaire républicain ont largement dérogé à la règle.

Le contexte, peu favorable aux célébrations – entre le regain du Covid-19 et les manifestations contre le racisme qui secouent le pays – n’a pas empêché Donald Trump de minimiser la signification de la hausse spectaculaire du nombre de cas de Covid-19 qui alarme les autorités sanitaires. « Nous avons fait beaucoup de progrès. Notre stratégie fonctionne bien », a-t-il lancé, martelant par ailleurs sa conviction qu’un traitement et/ou un vaccin serait probablement disponible « bien avant la fin de l’année ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct