Retour au confinement: la Belgique sur ses gardes

Platja d’Aro, près de Girona.
Platja d’Aro, près de Girona. - afp

Comme une impression de déjà-vu. Deux semaines après la levée des mesures imposées dans le pays, les 70.000 habitants qui peuplent les 14 localités du comté d’A Mariña, région côtière du nord-ouest de l’Espagne, vont à nouveau vivre des jours difficiles.

À partir de lundi, il leur est interdit de sortir de la zone et la capacité d’accueil des lieux clos sera révisée à la baisse. Les contacts doivent rester limités à une bulle de 10 personnes, pas plus. Samedi, le confinement était déjà redevenu une réalité pour les 200.000 habitants de l’arrondissement d’El Segria, dans la province de Lerida, au nord-est du pays. Il en sera ainsi pour les cinq prochains jours au moins, après quoi la situation sera réévaluée.

L’Espagne est l’un des pays les plus affectés par la pandémie de coronavirus, responsable d’au moins 28.385 morts sur son sol. Autant dire que lorsqu’elle tousse, c’est toute l’Europe qui tremble.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct