Pourquoi la pension libre destinée aux salariés peine à séduire

On ne prépare jamais assez sa fin de carrière. Gare à la chute de revenus
!
On ne prépare jamais assez sa fin de carrière. Gare à la chute de revenus ! - Photo News

Certains avaient prédit le flop, les chiffres disponibles aujourd’hui dans les compagnies d’assurances ont tendance à le confirmer : la pension libre complémentaire pour salariés (PLCS) séduit peu. La mesure a été adoptée il y a un peu plus d’un an, au printemps 2019. Son objectif : donner la possibilité aux travailleurs qui ne possèdent aucune pension complémentaire via leur entreprise (assurance groupe ou fonds de pension) d’accéder tout de même au deuxième pilier et ainsi compléter la pension légale versée par l’Etat. Le produit vise également ceux qui bénéficient déjà du deuxième pilier via leur employeur, mais de façon très limitée et qui souhaiteraient le renforcer.

Moins de mille souscriptions

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct