Les vins belges: une bulle pas près d’exploser

«
C’est avant tout l’histoire d’une passion
», insiste Raymond Leroy, au milieu de ses vignes.
« C’est avant tout l’histoire d’une passion », insiste Raymond Leroy, au milieu de ses vignes. - Pierre-Yves Thienpont.

Il est 10h. du matin et c’est un ballet incessant de voitures qui occupe le parking du domaine vignoble des Agaises. Les particuliers ont un mois pour venir chercher leur commande et ils ne se sont pas fait prier deux fois. En temps normal, le prélèvement a lieu le week-end, au son de la fanfare d’Estinnes et avec possibilité de repas mais le Covid-19 est passé par là et il a fallu revoir ses batteries. Ça n’a pas enlevé le sourire du visage de Raymond Leroy qui accueille tous les visiteurs sur la même phrase : « Une petite coupe ? ». Même à cette heure matinale, rares sont ceux qui résistent à l’appel des bulles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct