Coronavirus: comment les hôpitaux se préparent à une deuxième vague

Le risque d’une seconde vague est dans tous les esprits.
Le risque d’une seconde vague est dans tous les esprits. - Pierre-Yves Thienpont.

Le ralentissement de l’épidémie se fait bel et bien ressentir dans les hôpitaux du pays. Dans la plupart d’entre eux, le nombre de patients Covid-19 en soins intensifs s’y compte désormais sur les doigts d’une (ou deux) main – à l’hôpital Érasme, il n’y en a plus aucun. Malgré le déconfinement, il n’y a pour l’heure aucun signe de recrudescence des cas aigus de patients infectés. Mais le risque d’une seconde vague est dans tous les esprits. Si les hôpitaux se disent confiants quant à l’expérience acquise et les leçons tirées de la crise, ils ont aussi appris l’imprévisibilité du Covid-19. Deuxième vague, raz-de-marée ou simples vaguelettes : impossible à prédire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct