Coronavirus: l’US Open a du plomb dans l’aile

Rafael Nadal a visiblement déjà fait une croix sur cette dangereuse tournée américaine.
Rafael Nadal a visiblement déjà fait une croix sur cette dangereuse tournée américaine. - PhotoNews

1 Le contexte sanitaire mondial reste inquiétant et certainement aux USA

Le déconfinement a peut-être un instant fait croire que le pire était derrière nous, mais comme on pouvait le craindre, le coronavirus hante à nouveau les nuits des épidémiologistes de Melbourne à Lisbonne, en passant par la Catalogne, la Chine ou l’Inde. Mais surtout, la crise sanitaire reste sévère en Amérique du Sud et en Amérique du Nord ! Difficile de croire que d’ici un mois et demi, tout le monde pourra à nouveau voyager tranquillement à travers le monde et en direction de New York. Les organisateurs de l’US Open ont beau avoir mis en place un protocole très strict (il vaut mieux quand on voit le manque de sérieux déjà affiché par certains joueurs…), banni les spectateurs et les journalistes de l’événement, le 2e Grand Chelem de la saison a plus que du plomb dans l’aile.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct