Immobilier: la ruée sur les maisons (infographie)

Effet du confinement ? Les Bruxellois sont  visiblement très en recherche de verdure.
Effet du confinement ? Les Bruxellois sont visiblement très en recherche de verdure. - Pierre-Yves Thienpont.

L’ampleur diffère d’un professionnel à l’autre, mais la tendance se dessine clairement un peu partout. Depuis la fin du confinement, de plus en plus de candidats acheteurs veulent une maison et de l’espace pour leur futur habitat. « J’en ai encore visité une avec des gens hier qui me disaient qu’ils étaient en appartement et qu’ils en avaient ras le bol », glisse Jean-François Denis, le directeur de l’agence liégeoise Engel & Völkers. Celui-ci le reconnaît, on est en plein dans la saison de la vente de villas. Mais, il en est persuadé, le traditionnel mouvement a été largement boosté par le confinement. Son confrère qui opère à Bruxelles et dans sa périphérie fait d’ailleurs le même constat. « Tout ce qui a un jardin, de la verdure, et qui permet aux gens de rester chez eux se vend très bien », observe Philippe Rosy, à la tête de dix agences Engel & Völkers, qui chiffre la nouvelle hausse de la demande pour les maisons à 50 % de plus que d’habitude.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct