De l’argent pour le personnel soignant: le respect, enfin, d’anciennes promesses

De l’argent pour le personnel soignant: le respect, enfin, d’anciennes promesses
Pierre-Yves Thienpont.

Des hommes et des femmes en blouses vertes et blanches, le dos tourné à la voiture qui dépose la Première ministre à l’entrée de l’hôpital où elle a souhaité discuter avec les médecins et le personnel soignant. Cela restera, en Belgique, une des images fortes de la pandémie – elle a fait le tour de l’Europe. Dur moment pour Sophie Wilmès, publiquement désignée par ce mur de la honte diffusé illico sur les réseaux sociaux. Pas question pour le personnel soignant de se contenter des applaudissements des « gens » chaque soir à 20 h ou des panneaux où des enfants avaient écrit « Merci », il réclamait ainsi plus d’argent, de meilleures conditions de travail, le renforcement de leur statut. Soit le respect – enfin – de promesses faites et non exécutées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct