Roberto Benigni et Pinocchio, l’histoire d’une vie

Dans la version de Matteo Garrone, Benigni interprète Geppetto, après avoir été Pinocchio en 2002.
Dans la version de Matteo Garrone, Benigni interprète Geppetto, après avoir été Pinocchio en 2002. - REGINE DE LAZZARIS AKA GRETA

B onjour ! Comment allez-vous ? », lance-t-il dans un élan chantant, qui semble tout droit sorti d’un écran de cinéma. Lorsqu’il entre dans une pièce, Roberto Benigni est tel qu’on le voit à l’écran : drôle, chaleureux, plein d’entrain. Un éternel jeune homme qui, du haut de ses 67 ans, semble avoir conservé son âme d’enfant et son amour de l’art.

Pour Roberto Benigni, Pinocchio est une évidence. L’histoire d’amour d’une vie, qui s’est déployée à divers moments de sa carrière. Ainsi, dans la version de Matteo Garrone, il interprète Geppetto. Mais en 2002, il interprétait la marionnette elle-même dans son propre film, après avoir déjà failli jouer son père devant la caméra de Francis Ford Coppola, lorsque celui-ci envisageait de porter à l’écran une version du conte, avec notamment Robin Williams.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct