La nouvelle constitution russe prive de recours étrangers les opposants injustement condamnés

La nouvelle constitution russe prive de recours étrangers les opposants injustement condamnés
Reuters

Le 21 juin, Piotr Verzilov, membre du groupe Pussy Riot, opposant au Kremlin et fondateur du média indépendant alternatif Mediazona, a posté le texte suivant sur son compte de la messagerie Telegram : « La police est en train d’enfoncer la porte de mon appartement. » Après quoi, il a disparu pendant 13 heures.

Selon le site OVD-Info, pendant toute cette durée, Verzilov a été interrogé au sujet de ce qu’il est convenu d’appeler « l’affaire de Moscou » en référence à la série de manifestations estivales de l’an passé au cours desquelles les Russes sont descendus dans la rue pour défendre la tenue d’élections justes. Des milliers de personnes ont alors été arrêtées, des centaines d’autres se sont vu infliger des amendes et plusieurs dizaines ont été condamnées à des peines de détention en colonie pénitentiaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct