L'impossible formation d'un gouvernement fédéral

L'impossible formation d'un gouvernement fédéral
Belga

En 1999, j’étais pendant la soirée électorale de la VRT, pour la première fois, responsable de l’analyse des résultats. Dans un décor virtuel, je me promenais entre des colonnes qui apparaissaient uniquement grâce à l’ordinateur, en expliquant qui étaient les gagnants et les perdants du scrutin. A partir de cette année-là, c’est devenu mon rôle pendant l’émission électorale, c’est pourquoi j’ai très vite compris que, pour faire de la politique, il fallait d’abord savoir calculer.

Pour les politiciens, c’est devenu une seconde nature. Tout d’abord, ils vérifient leurs propres votes préférentiels, le nombre déterminant leur nouvelle place dans la hiérarchie du parti. Puis, les présidents de partis ont en tête un autre chiffre : 76, soit le nombre de sièges minimal dont ils ont besoin à la Chambre des Représentants pour obtenir une majorité.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct