Le marché immobilier a ralenti pour mieux repartir

Malgré l’arrêt momentané du marché, les tarifs des biens immobiliers belges ont continué à augmenter au cours des six premiers mois de l’année 2020.
Malgré l’arrêt momentané du marché, les tarifs des biens immobiliers belges ont continué à augmenter au cours des six premiers mois de l’année 2020. - Jean-Claude Dessart

On le sait, l’épidémie de coronavirus et le confinement ont porté un coup d’arrêt sans précédent au marché immobilier belge. Grâce au Baromètre des notaires, on dispose désormais de chiffres permettant de mesurer plus précisément l’impact de ce phénomène.

Durant le deuxième trimestre 2020, le nombre de transactions immobilières a diminué de pas moins de 15,9 % en Belgique par rapport à la même période en 2019. Il s’agit d’un recul pour ainsi dire historique, car le Baromètre n’avait plus enregistré des statistiques si basses au cours d’un seul trimestre depuis l’année 2015.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct