L’abbaye de Brogne, où est brassée la bière éponyme, à Saint-Gérard.
L’abbaye de Brogne, où est brassée la bière éponyme, à Saint-Gérard. - Pierre-Yves Thienpont.

Les balades d’été du «Soir»: l’Entre-Sambre-et-Meuse au son des fifres

Il y a des campagnes où le calme inhérent apaise et puis il y a celles où il inquiète. A Gerpinnes, les chemins qui sillonnent les villages de l’entité sont souvent bercés du son bien typique des fifres et des tambours. Cette petite commune du sud de Charleroi est devenue au fil des années le centre des marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse, là où plus de 3.000 marcheurs en costume napoléonien sillonnent les ruelles et chemins des 35 kilomètres du Tour Sainte-Rolende chaque lundi de Pentecôte. L’épidémie de Covid-19 a mis en sommeil ces pèlerinages qui, de mai à octobre, rythment la vie de ce coin de Wallonie.

Pourtant, le 1er juin dernier, pas moins de 400 pèlerins se sont élancés sur les sentiers de l’entité. Un tour de 35 kilomètres qui passe à travers champs et forêts, qui est fléché, et qui traverse les villages de l’entité (Gerpinnes, Hymiée, Hanzinne, Tarciennes, Les Flaches, Joncret, Acoz, Villers-Poterie, Gougnies et Fromiée). Mais ce folklore s’étend bien au-delà de Gerpinnes. Chaque village a son saint qu’il vénère, comme saint Fiacre, saints Servais, saint Oger, saint Roch, et une marche qui lui est dédiée.

La basilique Sainte-Materne de Walcourt.

A Walcourt, deuxième étape de notre périple, c’est à la Trinité que Notre-Dame de Walcourt est fêtée. Un détour par la basilique Sainte-Materne, élevée sur un éperon rocheux et dont le bulbe sert de point de repère à toute la vallée du Rau d’Yves, est toujours un moment poignant. A l’intérieur, drapeaux et ex-voto, bougies et remerciements ornent le mur, sous l’œil sévère mais bienveillant de la Vierge noire. Au centre, un jubé du XVIe siècle impose sa masse monumentale.

A un jet de pierre de Walcourt se trouvent les lacs de l’Eau d’Heure, espace récréatif où se pratiquent tous les jeux d’eau possibles et imaginables.

Un peu plus à l’est, Florennes vous accueille avec son château médiéval. Longtemps propriété de la famille Beaufort, il est ensuite passé dans le giron des établissements scolaires, puis de la ville, avant de retrouver depuis la rentrée 2018 sa vocation scolaire. Il ne se visite donc pas.

Le château des ducs de Beaufort.

Un trésor caché

Sur la route de notre dernière étape, il convient de s’arrêter dans la petite église de Furnaux qui recèle un trésor que même les habitants du coin ne connaissent pas toujours : les fonts baptismaux du XIIe siècle. Les historiens de l’art les considèrent pourtant comme un joyau de l’art roman mosan. Mais ils se méritent, donnant l’impression que l’on vient découvrir un trésor caché. Si vous trouvez l’église fermée, il faut en effet aller chercher la clé chez deux personnes du voisinage dont le nom est gravé sur la porte de l’église.

Le monument du marcheur, à Gerpinnes.

Il nous faut filer alors à Saint-Gérard. Si vous y allez un vendredi, vous aurez l’occasion de découvrir à l’abbaye de Brogne la bière du même nom (une blonde, une brune, une triple et une session 4.5). L’abbaye, ou plutôt ce qu’il en reste, a perdu son église et son cloître mais a conservé deux grandes fermes et le quartier abbatial du XVIIe siècle. Aujourd’hui, elle sert de centre culturel, hôtel, restaurant et lieu de réceptions.

Il est temps de revenir au point de départ de Gerpinnes. Une occasion de pénétrer dans l’église Saint-Michel, dont la tour romane du XIIe siècle se fond avec harmonie le long du clocher, et de faire une offrande à cette sainte Rolende, vénérée dans toute la commune. La légende dit qu’un simple toucher de la châsse sertie d’or et véritable joyau d’orfèvrerie vous vaudra une année de bonheur. Les habitants, qui ont vu leur procession annulée pour la première fois depuis la guerre suite au Covid-19, y croient plus que jamais.

Le parcours

1

Gerpinnes

A l’ombre de son église ogivale Saint-Michel, gardée par une petite tour romane, Gerpinnes vit au rythme de la Sainte-Rolende. Si le cœur vous en dit, vous pouvez parcourir le tour Sainte-Rolende de 35 kilomètres. Il suffit de suivre les flèches au départ de l’église.

2

Walcourt

La basilique Sainte-Materne dégage une ambiance particulière, au-delà de l’architecture. Les remerciements à la Vierge noire ornent les murs. N’hésitez pas à vous promener dans les rues médiévales de la cité.

3

Furnaux

Sur la route entre Florennes et Mettet, il y a ce chef-d’œuvre caché, qui fait de celui qui le trouve une sorte d’Indiana Jones. N’hésitez pas non plus à passer dans le zoning industriel de Mettet, juste derrière le circuit Jules Tacheny et passez chez Dawagne, le seul en Wallonie à fumer son saumon lui-même.

Saumon fumé Dawagne, rue de Saint-Donat, 50, 5640 Mettet, ouvert de 7 h 30 à 15 h 30 uniquement en semaine.

4

L’abbaye de Brogne à Saint-Gérard

Les bâtiments abbatiaux subsistant datent du XVIIe siècle. C’est également là que la bière de l’abbaye de Brogne est brassée. La brasserie est ouverte le vendredi de 16 h à 19 h.

En pratique

On commence en voiture par Gerpinnes avant de partir vers Walcourt, Florennes, Furnaux et Saint-Gérard avant de revenir vers Gerpinnes. Un itinéraire à cheval sur deux provinces (Hainaut et Namur).

Longueur : 60 km

Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    0 Commentaire