Standard: William Balikwisha veut se faire une place au soleil

Belga
Belga

Tous ses proches vous le diront : William Balikwisha a changé. Physiquement, apparaissant très affûté après avoir profité du confinement pour multiplier les courses et les exercices de gainage, mais aussi mentalement. L’échec de son prêt au CS Bruges, dont il n’a porté la vareuse que durant 45 minutes en championnat, aurait pu l’abattre, il l’a à l’inverse renforcé et fait gagner en maturité. C’est donc un autre William Balikwisha, plus sûr de lui et de son football, mieux considéré par ses équipiers, qui tente aujourd’hui de se faire une place au soleil au sein de l’effectif de Philippe Montanier. « À Bruges, il est tombé au mauvais endroit au mauvais moment », explique José Jeunechamps, qui était alors l’adjoint de Fabian Mercadal. « Les dés étaient pipés. Lorsque William a débarqué, Mercadal a reproché à la direction du Cercle d’avoir été mis devant le fait accompli et en a fait une affaire personnelle. C’est dans ce contexte-là que le gamin est tombé.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct