Conquête spatiale: Donald Trump, vers l’infini et au-delà

Eugene Cernan, membre de la mission Apollo 17, est le douzième et dernier homme à avoir foulé la poussière lunaire
: c’était le 14 décembre 1972.
Eugene Cernan, membre de la mission Apollo 17, est le douzième et dernier homme à avoir foulé la poussière lunaire : c’était le 14 décembre 1972. - D. R.

L’information est passée inaperçue en pleine crise du coronavirus, et c’est le quotidien Le Monde qui vient de la mettre en lumière : le 6 avril dernier, Donald Trump a signé un décret présidentiel visant à « encourager le soutien international pour la récupération et l’utilisation des ressources spatiales ».

Derrière cette formule sibylline, le président américain estime que ses compatriotes devraient avoir le droit « de s’engager dans l’exploration commerciale, la récupération et l’utilisation des ressources dans l’espace extra-atmosphérique, conformément au droit applicable ».

Dans un premier temps, c’est la Lune que Donald Trump semble viser. L’an dernier déjà, à l’occasion du 50e anniversaire de la mission Apollo 11, il avait annoncé sa volonté de planter à nouveau le drapeau américain sur « l’astre mort » en 2024, dans le cadre du programme Artemis.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct