Luxembourg : la Covid a obligé la Chambre de commerce à diversifier ses conseils

Durant ces trois mois, les réunions et formations entre membres de la CCILB se sont faites de façon virtuelle, à un rytme soutenu.
Durant ces trois mois, les réunions et formations entre membres de la CCILB se sont faites de façon virtuelle, à un rytme soutenu. - D.R.

Comme Idélux et Vivalia, la Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge (CCILB) a tenu son assemblée générale voici quelques jours, dans un esprit post-covid, donc sans retrouvailles festives entre entrepreneurs et patrons membres de la Chambre, comme c’était une habitude bien ancrée à la veille des vacances. Une épidémie qui a changé beaucoup de choses pour le monde de l’entreprise, et ce n’est sans doute pas fini.

A la CCILB, le président Michel Bouttier – qui, rappelons-le, a succédé voici peu à André Roiseux, tragiquement enlevé par le coronavirus au tout début de la pandémie - et la directrice Bernadette Thény, veulent positiver. « S’adapter, réagir, rebondir et reconstruire », tels sont les mots d’ordre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct