Paschal Donohoe, timonier de la zone euro assaillie par le Covid-19

Paschal Donohoe, alors ministre irlandais des Finances, avec le budget du pays dans sa mallette rouge, le 10 octobre 2017 à Dublin.
Paschal Donohoe, alors ministre irlandais des Finances, avec le budget du pays dans sa mallette rouge, le 10 octobre 2017 à Dublin. - AFP.

Et à la fin, c’est le… candidat qui portait les couleurs du PPE qui gagne. Paschal Donohoe, ministre irlandais des Finances depuis trois ans, a été désigné jeudi soir par ses pairs à la présidence de l’Eurogroupe, le « club » des grands argentiers des 19 pays de l’UE qui partagent la monnaie unique. L’Irlandais avait beau disposer, en théorie du moins, de l’appui des gros bras du Parti populaire européen, le puissant centre droit sur l’échiquier politique européen, nº1 au Parlement comme au Conseil européen, ce n’était pas gagné d’avance : la candidate sociale-démocrate espagnole Nadia Calvino semblait (aussi) tenir la corde.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct