Muriel Targnion, bourgmestre de Verviers et tête brûlée socialiste

Muriel Targnion, l’hôtel de ville de Verviers et le perron
: la force des symboles.
Muriel Targnion, l’hôtel de ville de Verviers et le perron : la force des symboles. - L.M.

Portrait

Fonceuse politique ou tête brûlée socialiste ? A ceux qui doutaient encore du caractère bien trempé de la bourgmestre de Verviers, Muriel Targnion a apporté une réponse cinglante cette semaine en réduisant en charpie les instructions matamoresques de Paul Magnette et du bureau du Parti socialiste. On lui demande de se taire ? De rentrer dans le rang ? De jouer la camarade sage et fidèle à la ligne ? Très peu pour cette presque quinqua qui en a vu de toutes les couleurs ces dernières années et qui risque aujourd’hui l’exclusion pure et simple du PS pour cause d’insubordination.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct