Charles Michel au «Soir»: «La crise est énorme, il est important de ne pas attendre»

Charles Michel reconnaît qu’il n’a pas d’alternative à un accord.
Charles Michel reconnaît qu’il n’a pas d’alternative à un accord. - Photo News.

ENTRETIEN

C’est comme la table de mixage d’un DJ : il faut très finement ajuster une kyrielle de curseurs avant d’obtenir le son espéré. Et c’est ce que pense avoir accompli Charles Michel. Vendredi, le président du Conseil européen a dévoilé ses plans, cascade de milliards à l’appui, en vue de l’adoption du budget européen pour les années 2021-2027, flanqué d’un puissant paquet de relance destiné à panser d’urgence les plaies de la catastrophe socio-économique du coronavirus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct