Négociations fédérales: Bart De Wever fait aussi de la question de l’avortement un point de rupture

Bart De Wever
Bart De Wever - Belga

Après le CD&V, la N-VA estime également que la loi avortement constitue un point de rupture dans le processus de formation d’un gouvernement fédéral. Les deux partis sont opposés à la proposition des libéraux, socialistes, des verts et du PTB d’assouplir la loi. « Je peux vous dire que si des partis donnent le feu vert à une loi que je trouve scandaleuse, ce sera compliqué de faire comme si de rien n’était avec eux le lendemain », a déclaré Bart de Wever samedi au micro de la VRT.

Le texte revoit plusieurs des grands principes de la loi de 1990 qui dépénalisait pour la première fois partiellement l’avortement en Belgique. Le délai dans lequel une interruption volontaire de grossesse peut être réalisée passe de 12 à 18 semaines de grossesse, le délai de réflexion est réduit à 48 heures et l’IVG est totalement dépénalisée, sous réserve d’une qualification de coups et blessures si les conditions ne sont pas respectées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct