Albrecht Beutelspacher: «Les mathématiciens se voient parfois plutôt comme des artistes»

Albrecht Beutelspacher: «Les mathématiciens se voient parfois plutôt comme des artistes»
DR

Le 2 est le chiffre de la différence, le 4 est le chiffre de l’homme, et le 7 n’existe pas ? Quand on lit Null, unendlich und die wilde 13 : Die wichtigsten Zahlen und ihre Geschichten (« Le zéro, l’infini et le maudit 13 : les chiffres les plus importants et leurs histoires », non traduit en français), le nouveau livre du mathématicien Albrecht Beutelspacher, on va de surprise en surprise. Pourquoi, par exemple, parle-t-on précisément de la capture de 153 poissons dans la Bible ?

Pendant toute une année, Albrecht Beutelspacher, professeur émérite en mathématiques et géométrie discrètes, directeur fondateur du Mathematikum, musée scientifique à Giessen, a étudié l’essence des différents chiffres – sur le plan mathématique, bien évidemment, mais également sur le plan culturel – et voilà ce qu’il a découvert : les deux sont inextricablement liés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct