Les rois de la bricole

Dans la foulée de la guerre de Yougoslavie, des kalachnikovs est-allemandes coupées en deux à la disqueuse mais ensuite remontées, ont été retrouvées sur le marché illicite belge.
Dans la foulée de la guerre de Yougoslavie, des kalachnikovs est-allemandes coupées en deux à la disqueuse mais ensuite remontées, ont été retrouvées sur le marché illicite belge. - D.R.

En 1996, 1998, 2005 et à nouveau en 2006, la police belge saisi de biens étranges « kalachnikovs ». A première vue, le spécialiste qui les examinerait y détecterait la version est-allemande de la mythique AK47, à savoir le fusil d’assaut MPiKMS modèle 72 dont l’Allemagne réunifiée s’est notamment débarassée en en revendant des lots à l’une ou l’autre factions de la guerre de Yougoslavie. Mais curieusement ces armes sont trop courtes et, à bien y regarder, plusieurs pièces présentent des anomalies : non seulement le canon de l’arme a été raccourci et rechambré, mais la prise de gaz a été déplacée, le canon a été réimplanté par soudure dans la carcasse de l’arme, et pour masquer le tout, une pièce de tôle en « U » masque le bricolage. Après bidouillage, ces armes ont été repeintes en noir, probablement au pistolet.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct