Etats-Unis: la vendetta de Trump contre le patron de la lutte anti-coronavirus, Anthony Fauci

Donald Trump n’a plus vu ni parlé à Anthony Fauci depuis un mois, et n’a plus été briefé en aucune manière par ce dernier depuis deux mois.
Donald Trump n’a plus vu ni parlé à Anthony Fauci depuis un mois, et n’a plus été briefé en aucune manière par ce dernier depuis deux mois. - AFP.

Il est le visage de l’Amérique face à la pandémie du coronavirus. Toujours posé et souriant, derrière ses larges montures tout droit sorties des années 1980, ses costumes un brin surannés, l’épidémiologiste Anthony Fauci, patron de la task force fédérale anti-coronavirus, est la seule voix apaisante, modérée, à émerger du brouhaha politique à Washington. Celui qui dit les choses comme elles sont à ses compatriotes, sans jamais cacher ses inquiétudes pour l’avenir proche, taire ses avertissements vis-à-vis des Etats récalcitrants dans l’application des mesures-barrière.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct