Italie: «La famille Benetton se moque des proches des victimes»

Le dernier tronçon du nouveau pont a été achevé fin avril dernier. Mais l’épilogue politico-juridico-financier de cette tragédie reste encore obscur.
Le dernier tronçon du nouveau pont a été achevé fin avril dernier. Mais l’épilogue politico-juridico-financier de cette tragédie reste encore obscur. - Reuters.

L’effondrement du pont de Gênes, au mois d’août 2018, s’est transformé en une tragédie en plusieurs actes, dont l’épilogue final est encore obscur. Alors que les familles des victimes sont en attente du verdict de la justice italienne, la société Aspi (Autostrade per l’Italia), contrôlée par la famille Benetton et responsable de la gestion du viaduc écroulé, reste, à ce jour, formellement, le gestionnaire de l’infrastructure. Le bras de fer, qui dure depuis deux ans, entre la société et le gouvernement, ponctué d’invectives et de déclarations d’intention de part et d’autre, est, en effet, encore douloureusement d’actualité.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct