La loi IVG suscite un vif débat chez les médecins et soignants

La nouvelle loi sur l’avortement ne fait pas l’uninimté, y compris du côté des soignants
: des gynécologues, médecins, sages-femmes estiment que la proposition sur la table va trop loin.
La nouvelle loi sur l’avortement ne fait pas l’uninimté, y compris du côté des soignants : des gynécologues, médecins, sages-femmes estiment que la proposition sur la table va trop loin. - Mathieu Golinvaux.

Bien sûr, il y a les jeux politico-politiciens et l’instrumentalisation du débat dans le cadre d’une potentielle formation de gouvernement. Evidemment, il y a dans les opposants à cette loi de farouches anti-choix, souvent également engagés contre l’euthanasie. Mais on trouve aussi, dans les quelque 2.500 membres du personnel soignant qui se sont ralliés à une carte blanche publiée dans La Libre en décembre dernier – à laquelle avait répondu une autre carte blanche de soignants dans Le Soir – des gynécologues, médecins, sages-femmes qui, tout en soutenant la loi actuelle, estiment que la proposition sur la table va, elle, trop loin. Quels sont leurs arguments, sur le fond ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct