«Notre-Dame de Paris», ex-cathedra, à Villers-la-Ville

Dès que la voix d’Eric De Staercke résonne sous la voûte du cloître, la magie opère.
Dès que la voix d’Eric De Staercke résonne sous la voûte du cloître, la magie opère. - DR

Ce n’est qu’un juste retour des choses. Victor Hugo serait le premier organisateur de spectacles de plein air à l’abbaye de Villers-la-Ville. « Il est venu ici trois fois, en 1861, 1862 et 1863 , nous rapporte Patrick de Longrée, producteur des pièces qui investissent chaque été, depuis 35 ans, les ruines villersoises. « Il s’y baladait, il y a écrit une partie des Misérables, il a fait des dessins de l’abbaye et il y a même organisé une soirée de contes et de lectures. » Le grand poète et romancier s’y sentait comme chez lui et aujourd’hui, les vieilles pierres le lui rendent bien puisque plusieurs de ses œuvres y ont été montées : Torquemada, Angelo, Tyran de Padoue ou encore Les Misérables.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct