Viaduc de Gênes: la famille Benetton poussée hors des autoroutes italiennes

Le dernier tronçon de la construction du nouveau pont a été achevé en avril dernier.
Le dernier tronçon de la construction du nouveau pont a été achevé en avril dernier. - Photo News.

Le dernier acte de la tragédie du pont de Gênes, effondré le 14 août 2018, a été écrit mercredi à l’aube, après un Conseil des ministres sulfureux qui a duré près de six heures.

Fidèle à la promesse faite aux familles des quarante-trois victimes, le Mouvement 5 étoiles a réussi, deux ans après le drame, à éliminer définitivement du décor la famille Benetton, à la tête de la société Aspi (Autostrade per l’Italia) qui avait la gestion du viaduc écroulé.

Accusé de manquements criminels dans l’entretien de l’infrastructure, Atlantia (le groupe de la famille d’entrepreneurs vénitiens, détenant 88 % de Aspi) devra progressivement céder ses parts à un organisme public, la Caisse des dépôts et prêts (CDP), ainsi qu’à d’autres éventuels nouveaux investisseurs institutionnels. Une cotation en bourse de la société est, par ailleurs, envisagée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct