Moscou 1980: quand la politique dictait la loi des Jeux olympiques

Le célèbre ours Michka, la mascotte des Jeux de Moscou.
Le célèbre ours Michka, la mascotte des Jeux de Moscou. - Imago

Mercredi 23 janvier 1980, Washington DC. A un an de la fin de son mandat de président des Etats-Unis – dont il ne sait pas encore qu’il sera son premier et dernier –, Jimmy Carter monte à la tribune du Capitole devant le Congrès et le Sénat réunis pour son discours sur l’Etat de l’Union. L’heure est grave et l’ambiance est tendue. En Iran, 52 Américains sont détenus en otages depuis plus de deux mois à l’ambassade US à Téhéran par des étudiants qui exigent qu’on leur livre le chah, qui a fui le pays juste avant le retour de l’ayatollah Khomeiny, alors qu’en Afghanistan, les troupes soviétiques ont décidé d’envahir le pays fin décembre 1979. « Une agression dont l’URSS doit payer le prix », a-t-il déjà dit en imposant des sanctions économiques.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct