Le confinement a modifié les violences intrafamiliales à Bruxelles

Le confinement a modifié les violences intrafamiliales à Bruxelles
IMAGEGLOBE.

Une hausse des violences intrafamiliales était logiquement attendue pendant la période de confinement. La réalité est plus nuancée, selon l’organisme régional Bruxelles Prévention et Sécurité qui présente ce jeudi un rapport dédié à cette problématique.

« Le nombre d’appels a triplé pendant le confinement mais ne reflète pas une augmentation proportionnelle des situations de violence », indique le rapport. « De nombreuses femmes – elles représentent 75 % des victimes – contactent les lignes d’écoute pour des situations de conflits ou de tensions qui ne relèvent pas de violences à proprement parler. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct