Nethys accélère la vente de l’assureur Integrale

Nethys accélère la vente de l’assureur Integrale
Photo News

L’entreprise est fondamentalement saine, aucun plan social n’est prévu, mais un refinancement est quand même à prévoir », insiste auprès du Soir Michel De Wolf, président de l’assureur liégeois Integrale, majoritairement détenu par Nethys. En cause, les taux négatifs sur les obligations émises par la plupart des pays de la zone euro – dont la Belgique – alors que l’assureur-vie sert à ses clients un rendement allant souvent, selon les contrats, de 1,5 à 2 %. Pour pallier cette réduction constante des taux d’intérêt sur les obligations d’Etat et produits assimilés, Integrale a donc dû se tourner vers des placements considérés comme plus à risque, dans l’immobilier notamment. Avec pour conséquence que la BNB lui demande alors un ratio de solvabilité (rapport entre les fonds propres et les placements) plus élevé.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct