Une équipe belge qui aurait pu être plus fournie

Le Premier ministre Wilfried Martens ne cautionnera jamais la participation belge à Moscou. Publiquement, en tout cas...
Le Premier ministre Wilfried Martens ne cautionnera jamais la participation belge à Moscou. Publiquement, en tout cas... - Belga.

Si le Comité olympique et interfédéral belge (COIB) s’est d’emblée prononcé en faveur d’une participation aux Jeux de Moscou en janvier 1980, décision qu’il a maintenue contre vents et marées malgré les pressions du gouvernement pour suivre le boycott prôné par les Etats-Unis, force est de constater qu’il ne s’est pas rendu en URSS avec toutes ses forces vives. Alors que 62 athlètes en provenance de 11 sports (athlétisme, boxe, canoë-kayak, cyclisme, escrime, haltérophilie, lutte, judo, natation, tir, tir à l’arc) sont partis en URSS, une bonne vingtaine d’autres n’ont pas eu l’occasion d’y défendre leurs chances.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct