Hausse des contaminations au coronavirus: et si on essayait la nuance?

Le principe de précaution doit être le point cardinal de nos comportements. Individuels et collectifs. © Photo News. / Christophe Vandercam
Le principe de précaution doit être le point cardinal de nos comportements. Individuels et collectifs. © Photo News. / Christophe Vandercam

L’augmentation des cas de contamination au Covid constatée en Belgique ces derniers jours provoque, comme c’est malheureusement trop souvent le cas dès qu’on ouvre un débat quel qu’il soit, une hausse de tension, une flopée de déclarations aussi intempestives que péremptoires et une confrontation stérile entre deux extrêmes.

Entre certains spécialistes qui ont tendance à donner leur avis tout le temps sur tout et qui estiment qu’« on est déjà dans la deuxième vague », d’une part, et une partie de la population qui trouve, d’autre part qu’on doit passer à autre chose et que les mesures de précaution sont trop lourdes à supporter, trop contraignantes pour la liberté et trop pénalisantes pour l’économie, l’écart est abyssal.

Et, franchement, c’est désespérant.

Est-ce si compliqué de comprendre que les chiffres actuels sont inquiétants sans être catastrophiques ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct