Le bilan belge: vraiment pas de quoi sabler la vodka…

Une 5
e
 place n’est pas l’autre. Celle de la nageuse Carine Verbauwen était plus méritoire que celle de l’athlète Fons Brijdenbach.
Une 5 e place n’est pas l’autre. Celle de la nageuse Carine Verbauwen était plus méritoire que celle de l’athlète Fons Brijdenbach. - Belga

Si les absents ont toujours tort, les présents ne sont pas forcément à la fête. C’est ce qu’il faut se dire à la lecture du bilan de l’équipe olympique belge à l’issue des Jeux de Moscou 1980. En ne ramenant qu’une seule médaille – certes d’or – d’URSS, le Team Belgium de l’époque a, en effet, obtenu le plus faible total de l’après-guerre – et même depuis les JO de Los Angeles 1932. Un total que sont à peine venus compenser les 13 records nationaux enregistrés. Ceux qui pensaient que la concurrence réduite suite au boycott de grands pays comme les Etats-Unis, le Canada, la RFA, le Japon, la Chine ou la Corée du Sud serait tout bénéfice en ont été pour leurs frais…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct