Négociations fédérales: l’heure de Paul Magnette et Bart De Wever a sonné

PS et N-VA ont commencé à discuter à deux. © Photo News.
PS et N-VA ont commencé à discuter à deux. © Photo News. - Photo News.

Plus d’un an après les élections, la voici enfin cette « vraie » négociation entre le plus grand parti francophone, le PS et son équivalent flamand, la N-VA. Dimanche soir, à quelques encablures du très symbolique 21 juillet, les trois présidents de partis qui tentaient de former une coalition, Egbert Lachaert (Open VLD), Joachim Coens (CD&V) et Georges-Louis Bouchez (MR), dits les « rois mages » ont annoncé qu’ils se donnent le temps d’observer le résultat que pourraient atteindre, ensemble, Paul Magnette et Bart De Wever, ces deux présidents jusqu’ici si irréconciliables. « Il ressort des informations recueillies que dans l’état actuel des choses, le plus grand parti du côté francophone et le plus grand parti du côté néerlandophone sont encore disposés à entamer des discussions relatives à une collaboration. Si c’est effectivement le cas, c’est une bonne chose pour la stabilité du pays et toutes les chances doivent être données à une telle discussion.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct