Madre L’émotion à vif

<span>Madre</span> L’émotion à vif

A 38 ans, l’Espagnol Rodrigo Sorogoyen fait partie de ces cinéastes contemporains prometteurs et passionnants. Révélé en 2016 avec un polar âpre Que Dios nos perdone, multiprimé, il aborde cette fois le drame intimiste où il est question de la perte d’un enfant. C’est fait avec talent, un sens de la mise en scène et une remarquable maîtrise. Dix ans se sont écoulés depuis ce coup de téléphone où, seul et perdu sur une plage des Landes, le fils d’Elena, 6 ans, lui disait qu’il ne trouvait plus son père. Aujourd’hui, Elena, dévastée depuis cette tragédie absolue, y vit et y travaille dans un restaurant de bord de mer. Un jour, elle rencontre un adolescent qui lui rappelle son fils disparu…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct