En nommant De Wever et Magnette préformateurs, le Palais revient dans le jeu

En nommant De Wever et Magnette préformateurs, le Palais revient dans le jeu
AFP

L’affaire a roulé comme du papier à musique. 13h00, lundi. Le Roi termine son discours par ces mots : « Le pays tout entier réclame maintenant un gouvernement résolu et stable. Ne le décevons pas. Nous ne réussirons qu’en dépassant nos propres horizons et en montrant courage et audace. » Pendant ce temps, le Palais contacte les huit présidents de partis qui ont, avec le PS et la N-VA soutenu le gouvernement Wilmès au Parlement pour la lutte contre le Covid, et leur demande ce qu’ils pensent d’une mission qui serait confiée aux deux présidents des plus grandes formations au Nord et au Sud. Personne n’émet de veto.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct