«Toutes les lignes droites sont courbes»: toutes les lignes mènent à Horta

Tinka Pittoors répond à l’architecture Horta avec une création  tout en volutes...
Tinka Pittoors répond à l’architecture Horta avec une création tout en volutes... - Aurélie Gravelat

D’un côté de la route, il y a des champs. De l’autre, de hauts arbres derrière lesquels se cachent quelques belles maisons. Parmi celles-ci, la plus étonnante est sans doute la Villa Carpentier, dessinée par Victor Horta. Nous sommes à Renaix (Ronse en néerlandais) au beau milieu d’une calme campagne où l’art contemporain s’est trouvé un nouveau havre. Trônant au milieu d’un vaste parc bordé par une petite forêt, la villa Carpentier a été patiemment et magnifiquement restaurée par Olga et Michel Gilbert, ses propriétaires, qui en ont aussi aménagé le parc en complète osmose avec l’univers Horta. Aujourd’hui, ils ouvrent ces espaces à l’art contemporain à l’occasion d’un parcours intérieur et extérieur mis sur pied par Yolande De Bontridder et Jennifer Plasman et joliment baptisé Toutes les lignes droites sont courbes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct