Henri PFR, sur le toit de l’Atomium pour le 21 juillet

Henri PFR, sur le toit de l’Atomium pour le 21 juillet
Alexis Vassiviere

Un set avec vue imprenable sur Bruxelles, dans une configuration aussi impressionnante qu’inédite. À défaut de Tomorrowland cet été, le DJ Henri PFR a sorti l’artillerie lourde pour célébrer la fête nationale : une heure de show, captée du haut de l’Atomium (spécialement aménagé pour l’occasion), agrémentée d’un feu d’artifice, le tout filmé avec des drones et autres hélicoptères – mais sans public pour des raisons de sécurité. « C’était une énorme organisation », sourit le jeune homme, alors que l’excitation monte quelques heures avant l’enregistrement. « Ça fait maintenant plusieurs mois qu’on travaille là-dessus avec une équipe d’une quarantaine de personnes, que ce soit les cameramen, les cadreurs, les pilotes de drones… Pour moi ça représente beaucoup de pouvoir mixer pour le 21 juillet sur le toit de l’Atomium. C’est une première mondiale. C’est assez historique donc je suis aux anges. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct