Les travailleurs des plateformes seront encore très peu taxés

Les personnes travaillant dans l’économie collaborative continueront à profiter d’un sérieux incitant fiscal.
Les personnes travaillant dans l’économie collaborative continueront à profiter d’un sérieux incitant fiscal. - Photo News

La nouvelle, tombée en plein pic épidémique, était passée plus ou moins inaperçue : le 23 avril dernier, la loi sur les revenus complémentaires exonérés d’impôts – pour les prestations occasionnelles entre particuliers, celles entre particuliers effectuées par l’intermédiaire de plateformes électroniques et le travail associatif, les 6.000 premiers euros de revenus annuels n’étaient plus taxés – était recalée par la Cour constitutionnelle. Rejoignant ainsi une déjà longue série de législations nées sous le gouvernement Michel et annulées peu après leur introduction.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct