Culture: les instances d’avis restent un casse-tête

Il reste 206 sièges à remplir, et pas les plus faciles.
Il reste 206 sièges à remplir, et pas les plus faciles. - AFP.

La nouvelle gouvernance culturelle établie en 2019 par la ministre de la Culture Alda Greoli (CDH) a bien du mal à se mettre en place. Plus d’un an après l’appel aux candidats pour composer les nouveaux organes de consultation culturelle, les instances d’avis espérées pour l’hiver dernier ne sont pas près d’aboutir : il manque toujours plus d’un quart des candidats. Sur 760 postes à pourvoir, ce ne sont pas moins de 46 effectifs et 160 suppléants qui restent à identifier, au point que l’administration générale de la Culture a lancé vendredi dernier un nouvel appel. Il est donc peu probable que les instances soient en place avant 2021. Soit une année de retard par rapport aux prévisions initiales.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct