Athlétisme: Michael Norman, le nouveau sprinter dans le vent

AFP
AFP

Il ne s’était plus aligné sur la distance reine depuis près de quatre ans, c’était encore un ado de San Diego au potentiel palpable mais au physique en construction. Le microcosme de l’athlétisme l’avait quitté en octobre 2019, dans la touffeur de Doha, son parcours mondial sur le tour de piste (sa distance de référence ces dernières saisons) s’arrêtant précocement en demi-finale. Juste un coup de frein, un rappel à l’ordre d’un organisme affûté comme une lame.

Mais le talent intrinsèque de Michael Norman ne pouvait plus longtemps rester confiné dans une bulle d’incertitude. L’élève de Quincy Watts (champion olympique du 400m à Barcelone, en 1992) a profité d’un meeting de reprise à Fort Worth (Dallas) pour réussir la meilleure performance de la saison sur 100m (9.86 avec vent favorable de 1,6m/sec). Comme s’il avait voulu fendre le vent anxiogène qui souffle sur le Texas (la pandémie continue à y faire rage) pour rappeler que l’homme, dans ses conquêtes résolues, viendrait à bout de toutes les embûches…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct