Comment la Russie a infiltré tout l’establishment britannique

Roman Abramovitch, propriétaire du club de Chelsea, salue les supporters après la conquête du titre de champion d’Angleterre, en mai 2017.
Roman Abramovitch, propriétaire du club de Chelsea, salue les supporters après la conquête du titre de champion d’Angleterre, en mai 2017. - Reuters.

La laverie londonienne » : sous ce titre explosif, le Times dénonce l’ampleur alarmante de l’infiltration de l’establishment britannique par l’argent russe, mise en exergue par le rapport du comité de sécurité du Parlement britannique sur l’ingérence du Kremlin dans la vie politique britannique.

A lire le document très étoffé publié ce 21 juillet, des oligarques russes proches du président Vladimir Poutine, installés à Londres, sont parvenus à mettre en coupe réglée le cercle des élites, politiques, économiques, universitaires et sportives britanniques. Cette opération d’entrisme a pris la forme d’achat d’immobilier de luxe, de placements financiers, de dons aux partis politiques, aux universités, aux institutions culturelles et sportives ainsi que d’une assistance au secteur philanthropique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct