L’antisémitisme est bien vivant, «comme la bêtise elle-même»

L’antisémitisme est bien vivant, «comme la bêtise elle-même»
Reuters

Tous ces actes sont gratuits » : telle fut l’amère conclusion tirée par Theodor Mommsen, l’un des fondateurs de l’association de lutte contre l’antisémitisme, en 1894. Cet historien allemand mondialement célèbre avait bien conscience que, vu la « terrible ignominie » que constituait la haine allemande des Juifs, il avait là affaire à des esprits étroits : « Aucun antisémite n’obéit à des arguments logiques et moraux. Ils n’obéissent qu’à leur haine, leur jalousie et leurs instincts les plus ignobles. »

126 ans plus tard, l’analyse de Mommsen est toujours d’actualité. Malgré plusieurs décennies de démocratie et une Constitution exemplaire, l’augmentation des menaces, des actes terroristes et des meurtres à l’égard des Juifs en Allemagne laisse peu de place à l’espoir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct