Enfin à Bruxelles, l’ex-condamné au Maroc Ali Aarrass va devoir se reconstruire

Ali Aarrass.
Ali Aarrass. - DR.

Ali Aarrass a enfin retrouvé sa famille en Belgique la semaine dernière. Pour lui, c’est la fin d’un long calvaire qui avait commencé le 1er avril 2008, lorsqu’il avait été appréhendé par la police espagnole dans l’enclave de Melilla. Le Belgo-Marocain a passé deux ans en prison en Espagne puis dix dans des geôles au Maroc où il avait été extradé bien que la justice espagnole eût conclu à un non-lieu. Condamné au royaume chérifien à douze ans de prison pour trafic d’armes en relations avec le terrorisme sur la base d’aveux extorqués sous la torture, Ali Aarrass avait été libéré en fin de peine le 2 avril dernier, mais il avait dû encore patienter pendant trois mois et demi dans l’appartement d’amis à Rabat en raison de la crise du coronavirus et du peu d’empressement des autorités marocaines pour le laisser sortir du pays.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct