Les oubliés de la culture: Stéphane Devolder valse dans le(s) décor(s)

Arrivé au Galeries pour un remplacement temporaire, Stéphane Devolder y est toujours 22 ans plus tard, désormais chef d’atelier.
Arrivé au Galeries pour un remplacement temporaire, Stéphane Devolder y est toujours 22 ans plus tard, désormais chef d’atelier. - Pierre-Yves Thienpont / Le Soir

Dans la famille Devolder, œuvrer à l’ombre du théâtre est une affaire de famille. Le grand-père, le père et le frère de Stéphane Devolder ont été régisseurs aux Galeries. Autant dire que les ors et dorures du théâtre, surplombés par la fresque « nuageuse » de Magritte, le désormais quadragénaire les connaît par cœur. « J’ai toujours préféré l’ombre à la lumière » nous avoue celui qui, enfant, suivait son père dans les coulisses des théâtres.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct